Le Romarin

 

 

Le romarin tire son nom du latin ros marinus, qui signifie « rosée de mer » par allusion au fait qu'il est natif du littoral méditerranéen, où il bénéficie d'un sol riche en calcium, d'un climat sec et des embruns maritimes. À l'état sauvage, il pousse en compagnie de la lavande, du thym et de la sauge. À elles quatre, ces plantes fortement aromatiques embaument le maquis du sud de la France comme ce n'est pas possible.

 

Il favorise la digestion, diurétique,  antistress et antifatigue, le romarin à tout ce qu’il faut pour nous plaire en cuisine.

 

Essayez le romarin dans :

 

Tout ce qui est pâte à pain, à fougasse, à pizza.

 

Les viandes rôties, particulièrement l'agneau et le porc, ou insérez quelques tiges dans la cavité des volailles que vous avez l'intention de cuire au four.

 

Les marinades pour viandes braisées ou pour brochettes.

 

L'huile d'olive, que vous préparerez ainsi : remplissez un bocal de verre de branches de romarin, recouvrez d'une bonne huile d'olive pressée à froid, laissez macérer au soleil deux semaines, filtrez et conservez au frais dans un flacon opaque; arrosez une tranche de pain, des pommes de terre ou des légumes cuits d'un filet de cette puissante huile aromatique.

 

En infusion : deux cuillerées à thé de feuilles ou de fleurs par tasse d'eau bouillante. Infusez 10 minutes. Prenez une tasse après le repas.

Source Passeport santé