Le curcuma

 

Utilisé au VIIe siècle en médecine chinoise et indienne, le curcuma possède de nombreux atouts nutritionnels. Zoom sur cette épice prisée en gastronomie.

 

Le terme "Curcuma" désigne à la fois la plante et l’épice qui en est tirée à partir de la tige souterraine, appelée rhizome. Une fois déterré, le rhizome est bouilli, pelé, séché puis réduit en poudre. Les premières traces de l'utilisation du curcuma remontent au VIIe siècle dans la médecine chinoise et indienne, alors considéré comme remède pour la guérison de nombreuses affections et maladies telles que la fièvre, la bronchite, les vers parasites ou encore l’inflammation des reins. Son application cutanée sous forme de pâte faisait également partie des modes d’utilisation traditionnels contre les bleus, les piqûres de sangsues et les plaies infectées. Aujourd’hui, si la pâte sert encore aux femmes Hindou pour dessiner les symboles religieux sur leur peau, le principal vecteur d’utilisation du curcuma reste la gastronomie : appelé aussi safran des Indes, il entre dans la composition du populaire curry.

 

 En outre, la prise alimentaire de curcuma permettrait de stimuler la digestion grâce à une augmentation des sécrétions biliaires. L’Organisation mondiale de la santé a reconnu l’efficacité des racines de curcuma pour traiter la dyspepsie (maux d’estomac, nausées, perte d’appétit).

 

La couleur du curcuma n’est pas un critère de qualité, car elle varie selon les variétés. Il faut le conserver à l’abri de la lumière pour préserver toutes ses qualités nutritionnelles et organoleptiques. En raison de son goût puissant, le curcuma doit être utilisé avec modération pour éviter qu’il ne masque le goût des autres aliments. Il s’utilise en combinaison avec du poivre dans les plats de viande, le riz ou les sauces apéritif.

Idée recette


Le thé Détox est une très bonne façon d’incorporer le curcuma à son régime quotidien. Doux et acidulé à la fois, il constitue le parfait petit coup de fouet qui donne de l’énergie avant l’arrivée du printemps !
• 1 morceau d’environ 5 cm de gingembre frais sans peau
• 2 cuillères à café de curcuma
• 4 citrons jaunes lavés
• 3 cuillères à soupe de miel
• 2 litres d’eau
Couper finement le gingembre. Ajouter dans une casserole le curcuma, le jus de 3 citrons, le miel et l’eau. Faire chauffer le mélange à feu doux pendant 30 minutes. Couper un citron en rondelles. Une fois le mélange hors du feu, ajouter les rondelles de citrons. A boire chaud ou frais comme un thé glacé !

 

 

Source  Laurianne Allirot-Dubrulle