Les pois cassés c’est quoi ?


Les pois cassés sont des légumes secs, ou légumineuses, issus d'une variété de petits pois ronds. Récoltés à maturité, ils sont par la suite mis à sécher, débarrassés de leur enveloppe puis divisés en deux. Riches en glucides, en protéines, en sels minéraux et en fibres, il en existe diverses variétés


Particulièrement consommés dans la cuisine indienne, on les cuisine sous forme de dhal ou de galettes agrémentés d'épices, comme le curry, avec lesquelles ils s'accordent bien. Au Maroc, les pois cassés sont indipensables dans la bissara, une sorte de velouté très populaire qui réchauffe durant la période hivernale. En ragoût, en soupe avec un morceau de lard ou en purée, qu'ils soient jaunes ou verts, les pois cassés ont tout pour nous plaire.



Vous connaissez le pois chiche ?


Le pois chiche est une légumineuse couramment consommée dans les régions méditerranéennes et que l’on commence à apprivoiser partout à travers le monde. Aliment aux multiples possibilités, le pois chiche est l’un des principaux ingrédients du houmous et des falafels, deux mets traditionnels du Moyen-Orient que l’on retrouve de plus en plus chez nous.

Le pois chiche est largement reconnu pour ses nombreuses vertus santé. En plus de favoriser la satiété et le transit intestinal, il est un excellent allié pour préserver la santé cardiovasculaire.



Quels sont les bienfaits des lentilles ?


Leur apport en glucides complexes à faible index glycémique permet une faible production d’insuline et par conséquent un plus faible taux de glucose dans le sang. Elles sont toutefois déconseillées lors d’ulcère gastrique, d’hyper uricémie et de colite.

Les lentilles sont connues pour la grande quantité de protéines végétales qu’elles apportent à l’organisme - 200 g de lentilles fournissent entre 16 et 18 g de protéines, soit l’équivalent d’une portion de viande de 100 g.

Les lentilles apportent une quantité intéressante de fibres - une portion de 200 g couvre presque la moitié des besoins journaliers recommandés, très utiles au transit intestinal et d’un grand pouvoir rassasiant. Les lentilles apportent aussi des minéraux comme le fer, le magnésium, le potassium et le calcium. Sans oublier les nombreux acides aminés et vitamines (A, B, C, E, K) bénéfiques qu’elles contiennent.

N'hésitez pas à en consommer régulièrement.


Cuisson des lentilles vertes

Rincez les lentilles rapidement à l'eau froide, placez-les dans une casserole et ajoutez trois fois leur volume d'eau froide non salée. Portez ensuite à ébullition et laissez cuire à couvert (20 à 30 minutes), avant de les égoutter. Salez les lentilles en fin de cuisson pour éviter qu’elles ne durcissent. De cette manière, elles absorbent les minéraux et les vitamines qui se sont dispersés dans l’eau lors de la cuisson. Vous conserverez ainsi leurs propriétés et leurs bienfaits



Nos légumineuses sont cultivées en Normandie dans l'Eure à Tilleul Dame Agnès.

Découvrez Mahé, Camille et Ulrich sont cultivés grâce à une agriculture agroécologique; certifiée Haute Valeur Environnementale.


Découvrez 3 nouvelles recettes 100 % légumineuses








Thé, tisane, infusion : des termes parfois confondus. Découvrons ensemble ce que chacune de ces boissons à de bon pour notre santé et notre esprit afin de mieux les choisir selon nos besoins.




Quelle est la différence entre le thé et la tisane ?


Faisons le point sur ces deux boissons chaudes que sont le thé et les tisanes. Entre elles, tout est une question de composition.


Le thé et la tisane se différencient premièrement sur leur composition. La tisane peut être composée de différentes plantes tandis qu’un thé est forcément à base de feuilles de thé d’un théier (arbre à thé).


Les feuilles de thé contiennent naturellement de la théine, une molécule de la catégorie des alcaloïdes qui a la particularité d’être excitante (c’est bien pour cette raison qu’on recommande de ne pas boire de thé avant d’aller dormir !). Il faut savoir que la caféine contenue dans le café et la théine du thé sont exactement la même molécule.

La différence entre thé et café réside cependant sur les teneurs en théine. Contrairement au thé qui en contient, les tisanes n’en contiennent pas, ils n’auront donc pas de propriétés excitantes. De ce fait, alors que le thé n’est pas recommandé le soir, vous pouvez opter sans aucun soucis pour une ou plusieurs tisanes avant de vous coucher !


Thé ou tisane, quand faut-il les consommer ?

Boisson excitante comme le café, le thé convient parfaitement comme boisson du petit-déjeuner, pour démarrer la journée.

A l’inverse, les tisanes, ne contenant pas d’excitants, seront des boissons chaudes appréciées en soirées, car elles ne perturberont pas le sommeil. Certaines tisanes (telles que la camomille, la mélisse, l’anis…) sont connues pour leurs propriétés digestives. Celles-ci seront d’excellent recours en après-midi, après le déjeuner, pour favoriser la digestion.


Un temps d’infusion différent

Le thé et la tisane peuvent tous les deux se ranger dans la catégorie des infusions dans la mesure où le principe de préparation de ces boissons est l’infusion de feuilles dans de l’eau chaude (frémissante à bouillante).

Cependant, alors qu’il ne faudra que 3 ou 4 minutes pour obtenir un thé correctement infusé, il vous faudra entre 10 et 15 minutes pour obtenir une tisane correctement infusée, le temps pour les feuilles de diffuser leurs principes.



Des bienfaits associés

On retrouve de multiples bienfaits à la consommation de thé ou de tisane, mais ceux-ci dépendent avant tout du type de plante utilisée : en effet, les bienfaits sont différents en fonction du thé choisi (thé blanc, thé noir, thé vert, …) ou de la plante choisie pour la tisane (camomille, menthe, tilleul, …).


Valudokitchen à sélectionné pour vous les thés et infusions Valitomar une marque Franco-Hongkongaise, made in Normandie.

Valitomar sélectionne les meilleurs thés de Chine et crée ses mélanges avec de véritables fruits, fleurs et des arômes naturels.

Boire les thés et infusions VALITOMAR, c’est partager une émotion universelle..le plaisir.


Découvrez les thés et infustions









Et bien sur notre gamme de Pu'er



 

Découvrez nos 3 nouvelles recettes






Epices et poivres, ou l’art de transformer vos plats.


Nous vous dévoilons tous nos secrets pour relever vos plats. À cette occasion, découvrez notre sélection d'épices : poivres, herbes aromatiques, laissez-vous guider par nos conseils pour enrichir vos menus d'une variété d'arômes !

Apportez des parfums rares et des saveurs intenses à vos menus à travers notre sélection ! Poivres, ou herbes aromatiques qui sauront relever les arômes de vos plats avec originalité et caractère.


Une touche d’exotisme dans les assiettes


S’évader à travers ses papilles, c’est bien là l’attente de la plupart d’entre nous lorsque nous ajoutons une pointe de curry, une baie de poivre, un soupçon de sumac ou bien encore une touche de Zahtar. Avec leurs goûts parfois inattendus, un grand nombre d’épices ont aussi bien souvent des parfums rares, et une intensité aromatique très prononcée. Le dosage est un élément-clé de leur utilisation, afin de ne pas être contraint de recommencer sa recette fétiche. Véritables alliées d’une cuisine savoureuse, chaque épice a une utilisation bien spécifique : certaines doivent être mijotées, d’autres peuvent être ajoutées après cuisson.


Comment distinguer les différents types d’épices ?


Avant toute chose, il est essentiel de ne pas se fier aux apparences. Prenons l’exemple du Sumac : utilisée très couramment en Turquie ou au Liban sous forme de poudre, cette baie est en fait une plante aromatique. Avec ses notes acidulées et légèrement salées, le sumac est traditionnellement utilisé pour relever des plats salés, mais il peut être d’une grande originalité dans une recette sucrée. Attention tout de même à bien le doser ! Plus le sumac vieillit, plus son caractère salé s’accentue. Autre baie bien connue de tous : le poivre. Si ceux du Sichuan ou de Timut ne sont plus à présenter, d’autres sont encore bien plus confidentiels : c’est le cas par exemple du poivre de Sarawak. Ce poivre demande une grande minutie pour sa production : cultivé en plein cœur des forêts tropicales de l’île de Bornéo, il est récolté à la main. Chaque grain est sélectionné, puis séché au soleil. Ses arômes boisés et fruités lui permettent de s’harmoniser avec un grand nombre de plats, qu’il s’agisse de viandes, de poissons ou bien de desserts aux fruits.

Outre les baies ou plantes aromatiques, la catégorie des mélanges d’épices sont en plein essor. Certaines sont bien connues de tous, comme le curry japonais, cet incontournable de la cuisine japonaise et très simple d’utilisation : saupoudrez-le dans vos plats, de l’entrée au dessert, et le tour est joué ! La spécificité du curry japonais est d’être particulièrement doux et suave, mais aussi très parfumé et peu piquant ; il est de ce fait très facile à intégrer dans un grand nombre de recettes. Plus rare dans les traditions européennes et pourtant tout aussi savoureux, le Zahtar fait également partie de ces mélanges d’épices à retenir : composé de sumac, de thym, de sel et de sésame, il est fréquemment utilisé dans la cuisine libanaise. Son nom est trompeur puisque Zahtar, également orthographié Zaatar, signifie « thym » en arabe.



L’origine des épices utilisés dans nos recettes influe indéniablement sur le caractère de celle-ci : une pointe de Chimichurri et nous voilà en Amérique du sud ; un peu de Zahtar et nous sommes au Moyen-Orient. Mais les apparences sont trompeuses ! En témoigne cette recette de pâtes et Sumac, savoureuse à souhait et dont on ne soupçonnerait pas l’origine de l’épice utilisée.



Notre recette : Pâtes au sumac


· 1 oignon

· 1 poivron

· 1 petite boîte de concentré de tomates

· 2 yaourts nature (épais et égouttés)

· 1 cc. bombée de sumac

· 2 gousses d’ail

· Poivre blanc Sarawak

· 220 g de pâtes courtes

· Pignons de pin

· Coriandre feuille ou menthe (facultatif)


Préparation:

Faire revenir dans un peu d’huile, l’oignon, l’ail et le poivron haché.

Dès que les légumes sont tendres, ajouter le concentré de tomate et terminer la cuisson. Saler et poivrer.

Cuire les pâtes al dente.

Mélanger yaourt égoutté au sumac, sel et poivre.

Verser les légumes sur les pâtes.

Verser le yaourt bien épicé.

Vérifier l’assaisonnement.

Griller les pignons à sec dans une poêle et saupoudrer sur les pâtes.



Décorer d’un peu de coriandre et de menthe ciselée.